Le Shiba

Qui est-il ?

On dit de lui qu’il possède quatre « quarts », un quart chien avec son caractère bien affirmé, un quart chat avec son coté câlin et affectueux, un quart singe avec toutes les pitreries qu’il sera capable de vous démontrer, et un quart humain assez surprenant par son coté éponge a émotion.
Il sait, seulement par son regard et son comportement vous faire comprendre tout ce qu’il a envie de vous transmettre, malgré son coté grand comédien dont il joue parfois beaucoup.

Malgré son coté petit chien doux et affectueux, le shiba inu est un chien assez indépendant, qui aime vivre sa vie, avec un sacré tempérament.

Son coté petit chien tout gentil peut parfois être trompeur puisque bon nombre de shiba entiers peuvent ne plus s’entendre avec leurs congénères du même sexe une fois leur période d’adolescence passée, phénomène qui se vérifie en grande partie avec les mâles.

Le rappel et l’obéissance ne seront pas ses points forts s’il n’y trouve aucun intérêt, il faudra donc l’éduquer avec des manières positives pour établir une relation de confiance et de complicité.
Le Shiba reste un chien à éduquer d’une main de fer dans un gant de velours, en fermeté mais a la fois tout en douceur, avec des méthodes positives comme les encouragements et les petites friandises en tant que récompense.

Le Shiba, même s’il est un petit chien, reste un chien avec du caractère, il est indispensable pour vivre a ses cotés de se remettre souvent en question et de vouloir en apprendre toujours plus sur ces petits clowns.

Néanmoins le Shiba reste un compagnon de vie formidable, qui apporte beaucoup de joie et d’amour dans nos vies.

 

Maintenant parlons standard :

TRADUCTION : Prof. R. Triquet et Dr. J.-M. Paschoud à partir du standard en anglais fourni par le Kennel Club japonais.

ORIGINE : Japon.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 15.06.1992

UTILISATION : Chien de chasse aux oiseaux et au petit gibier. Chien de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. :

Groupe 5 – Chiens de type Spitz et de type primitif.
Section 5 – Spitz asiatiques et races apparentées.
Sans épreuve de travail.

BREF APERÇU HISTORIQUE : Le Shiba est une race japonaise autochtone depuis les temps les plus anciens. A l’origine, le mot « Shiba » indique quelque chose de petit, un « petit chien ». Son habitat naturel était la région montagneuse face à la mer du Japon, où il était utilisé à la chasse au petit gibier et aux oiseaux. Selon les endroits d’où ils provenaient, il y avait de petites différences entre les sujets de cette race.
Du fait que pendant la période allant de 1898 à 1912 des chiens comme les Setters anglais et les Pointers furent importés au Japon, on se mit à chasser pour le plaisir dans le pays et les Shiba et ces chiens anglais furent fréquemment croisés ; de ce fait le Shiba de pure race devint rare, si bien qu’entre 1912 et 1926, même dans son habitat, la race se réduisit à l’extrême.
Vers 1928, des chasseurs et des lettrés, préoccupés par le maintien du Shiba de pure race, commencèrent sérieusement à sauvegarder les quelques lignées pures et, en 1934, un standard unifié de la race fut établi. En 1937, le Shiba fut déclaré « monument naturel », à la suite de quoi la race fut élevée et améliorée pour devenir la magnifique race que nous connaissons aujourd’hui.

ASPECT GÉNÉRAL : Chien de petite taille, bien proportionné, dont l’ossature et les muscles sont bien développés. Constitution solide. Vif dans ses allures dégagées et belles.

PROPORTION IMPORTANTE : Le rapport entre la hauteur au garrot et la longueur du corps est de 10 :11.

COMPORTEMENT / CARACTÈRE : Fidèle, très attentif et très éveillé.

TÊTE

RÉGION CRÂNIENNE :

Crâne : Front large.
Stop : Net, avec un léger sillon.

RÉGION FACIALE :

Truffe : De couleur noire recherchée. Chanfrein droit.
Museau : Modérément épais, il va en s’amenuisant.
Lèvres : Serrées.
Mâchoires/dents : Dents fortes ; articulé en ciseaux.
Joues : Bien développées.
Yeux : Relativement petits, triangulaires et de couleur brun foncé ; les commissures (externes) sont relevées.
Oreilles : Relativement petites, triangulaires, légèrement inclinées vers l’avant et bien dressées.

COU : Épais, fort, et bien proportionné par rapport à la tête et au corps.

CORPS :

Dos : Droit et solide.
Rein : Large et musclé.
Poitrine : Bien descendue, côtes modérément cintrées.
Ventre : Bien remonté.

QUEUE : Attachée haut, épaisse, et portée fermement enroulée ou recourbée en faucille ; l’extrémité atteint presque le jarret quand on étend la queue vers le bas.

MEMBRES

MEMBRES ANTÉRIEURS : Vus de face, membres antérieurs droits.

Épaules : Omoplates modérément obliques.
Coudes : Bien au corps.

MEMBRES POSTÉRIEURS :

Cuisse : Longue.
Jambe : Courte, mais bien développée.
Jarret : Épais et très solide.

PIEDS : Doigts bien serrés et bien cambrés. Les coussinets sont durs et élastiques. Les ongles sont durs et de préférence de couleur sombre.

ALLURES : Légères et vives.

ROBE

POIL : Le poil de couverture est dur et droit ; le sous-poil est doux et dense. Sur la queue, le poil est légèrement plus long et dressé.
COULEUR : Rouge, noir et feu, sésame, sésame noir, sésame rouge.
« Définition de la couleur sésame » :

Sésame : Mélange à égalité de poils blancs et noirs.
Sésame noir : Plus de poils noirs que de blancs.
Sésame rouge : Fond de la robe rouge, mélangé avec du poil noir.

Toutes les couleurs citées ci-dessus doivent présenter de l’ « Urajiro ». (« Urajiro » : Poil blanchâtre sur les faces latérales du museau et sur les joues, sous la mâchoire, sur la gorge, le poitrail et le ventre, à la face inférieure de la queue et à la face interne des membres).

TAILLE :
Hauteur au garrot :

  •     mâles 40 cm
  •     femelles 37 cm.

Avec une tolérance de 1,5 cm en plus ou en moins.

DÉFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

  •     Mâles efféminés, femelles masculines.
  •     Prognathisme supérieur et inférieur.
  •     Dents manquantes en grand nombre.
  •     Chiens craintifs.

DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES :

  •     Oreilles non dressées.
  •     Queue pendante ou courte.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.